Recherche rapide:
Renaissance du Congo : 5 joueurs licenciés

WAKA BOFAFAKA, KALONJI MIRA, ALONGO NDOMBE, APINDA SAKOMBI ET DAVID OPUNDJA ne sont plus sociétaires du FC Renaissance. Le lundi 19 avril, le club des fibo, par son secrétaire, André Tutonda, a annoncé qu’il se sépare de ses 5 joueurs considéré comme des freins à l’épanouissement de l’équipe.
 
C'est une scène inédite à laquelle on assiste en VL1.  Après un début de saison prometteur, les fibo se sont plongés dans disette. 10e au classement avec 25 points, Renaissance semble avoir perdu la main dans la course effrénée vers les compétitions africaines. 
 
Par faute de résultat, l’équipe de Pascal Mukuna s’est passée des services du coach Camille Bolombo pour le remplacer par un ancien de la maison, Papy Kimoto. Arrivé pour redresser la pente, le nouveau coach peine à faire un bon résultat, ce qui inquiète les dirigeant du club qui considère que certains joueurs semblent avoir perdu leur envie et ne vont que d’échecs en échecs. La débâcle à Kindu face à Maniema Union, un échec de plus qui fait tâche et réveil les soupçons. Les critiques des fibo fusent de partout.
 
Après enquête, selon le secrétaire du club, « fort est de constater qu’il y a des joueurs indisciplinés qui sont, de surcroît, de mèche avec une frange des supporters écarter du club ». Le club décide alors, de couper cours et se sépare de ses 5 joueurs.
 
Qu’adviendra-t-il pour ce club !