Recherche rapide:
RENAISSANCE et LUPOPO neutralisent

Lupopo regrettera certainement les occasions ratées en première période. Les cheminots qui pouvaient faire la différence ont péché par manque de lucidité dans le dernier geste. D’une entame très engagée pour les deux équipes, les cheminots en confiance ont tenté d’imprimer leur jeu mais se sont buttés sur une équipe vigilante de Renaissance qui ne s’est pas laissé dompter. Au quart d’heure le jeu s’équilibre mais Lupopo semble entreprenant, s’octroi des occasions ratées devant le portier Pululu, appliqué dans sa cage. Distrait après une phase offensive, Lupopo perd la balle au milieu du terrain, les fibo devance la défense nonchalante de leur adversaire et d'un centre bien dosé, Yves Magola Mapanda de la tête bat Ley Matampi malgré sa parade. Ragaillardi par leur avance au marquoir, les fibo reviennent des vestiaires plus que motivés. Entre temps, à force de pousser, Lupopo se fragilise en défense et Renaissance en profite pour procéder par des contres. Aussi déterminé, Lupopo tente tant bien que mal à revenir au score. A l’heure de jeu, les coéquipiers de Youssouf Mulumbu poussent, assiègent le camp de Renaissance et obtient gain de cause. Jonathan Mokonzi Gbazeke égalise d'une belle reprise de grande classe à la 64e minute. Le but relance le match. Renaissance s’active. Mwamba en feu brille dans son flanc devant Arouna en perte vitesse. Renaissance tente d’alourdir mais Lupopo est soit sauvé par la barre transversale et le manque de lucidité des finisseurs. De l’autre côté, les cheminots, surtout avec l’entrée d’Ebengo Ciel, se sont battu mais n’ont pas pu battre Pululu. Un but partout, score jusqu’au coup de sifflet final.