Recherche rapide:
VL1 : RCK vs Lupopo : Conférence de presse d'avant-match

Le Racing Club de Kinshasa et Saint Eloi Lupopo seront, ce samedi, face à face, dans le cadre du championnat national. Au match aller, à Lubumbashi, les deux équipes s'etaient séparées sur un nul vierge. Avant le coup d'envoi de cette rencontre, Lupopo est avec 26 points, en 20 sorties. Le RCK occupé la 11ème place avec 3 points de moins que les Lumpas.Mais dans l'intervalle, bien de choses ont coulé sous le pont. L'un et l'autre, pas totalement au mieux de leur forme, les deux équipes enchaînent des très mauvais résultats. Le RCK est dans une série de deux défaites d'affilée devant Daring (2-1) et Bukavu Dawa (1-2). Lupopo a subi une cuisante défaite face au Daring (1-4). Bien plus encore, ce sera Armand Kayembe Muyaya, un ancien joueur des Lumpas et du Dcmp qui sera à la tête du staff technique, en remplacement de son prédécesseur, Papy Kimoto Okitankoy, démissionnaire depuis le jeudi 27 février 2020.

Bertin Maku, coach du RCK :

"Les bonnes choses tardent à venir et ne ne peuvent être tributaire d'un travail d'arrache-pied. Plus ça traîne, plus le travail devient ardu. Ce sera le mental qui va nous départager. Nous sortons fraîchement de deux défaites contre Daring et Bukavu Dawa. Contre Lupopo, ce sera un autre match que nous aborderons avec beaucoup de patience pour faire un bon résultat. Si le RCK fait montre d'une inconstance dans les résultats, c'est plus par malchance. A chacune de nos matches, nous prenons chaque adversaire avec beaucoup de considération. Au-delà de ce facteur de la malchance, il faut aussi dire que le club connaît un moment de flottement qui finira par passer. Le changement de coach au sein de Lupopo ne peut être un avantage ou un désavantage. Car, les joueurs sont les mêmes. Ce jeudi, sans entraîneur, Nyuki a fait 1-1, à Goma, contre Rangers.

Armand Kayembe Muyaya, nouvel entraîneur de Lupopo :

"Je prends les rênes de l'équipe, un jour après la démission de Kimoto. Contre le RCK, je ferai de mon mieux pour gagner cette rencontre. Kimoto avait un discours à lui, moi, j'aurai le mien différent du sien. Ce ne sera pas un match difficile et chacun de nous en est bien conscient de la situation qui prévaut actuellement au sein de l'équipe. Ce qui devrait constituer une belle motivation pour que les joueurs puissent bien mouiller le maillot. En ce moment, je ne peux pas me considérer comme un entraîneur de situations difficiles. J'y suis simplement par la grâce divine".

Gondry Sudi, capitaine de Lupopo :

"Jouer au sein de Lupopo est une charge énorme pour nous les joueurs. A ce titre, nous sommes conscients de cette responsabilité d'autant plus que Lupopo est un des cadors du football congolais. Nous y sommes depuis le début de la saison dans un championnat très difficile. A ce stade, ce ne sera pas facile de figurer parmi les cinq premiers si bien les portes de l'Afrique paraissent bien loin pour nous. Comme le coach l'a si bien dit, la tâche ne sera pas facile face au RCK, une équipe réputée très joueuse. Mais il faudrait faire mieux que cette lourde défaite de 1-4 contre Daring. Il nous appartient de changer le cours des choses. A notre entendement, les joueurs sont, en grande partie, responsables de ces mauvais résultats. Jusqu'à preuve du contraire, tout n'est pas perdu pour Lupopo qui peut miser sur la coupe du Congo pour prétendre une compétition aux interclubs, la saison prochaine".