Recherche rapide:
Jean Florent Ibenge : « La présélection de Fiston Kalala au sein des Léopards A prime est logique »

Fiston Mayele Kalala s'est mué en 'serial' buteur depuis le début de la phase retour de la Vodacom ligue 1. Ce prodigieux joueur, transfuge de l’AS Simba de Kolwezi s'est débridé au point de partager aujourd'hui le trône de  meilleur buteur avec Jackson Muleka.

Pourtant, recruté en phase aller pour compenser l’absence de JM Makusu, le buteur vert et noir n’avait marqué qu’un seul but et n’arrivait pas à convaincre les moscovites assoiffés des victoires dans une équipe qui a débuté la saison sous une petite forme.

Fiston coule des jours beaucoup tranquilles. L’avant-centre des Dauphins noir de Kinshasa traverse actuellement l'une des meilleures périodes de sa carrière depuis qu'il a atterri à l’AS VClub. Il parvient en effet, comme un bon renard de surface, à trouver le chemin des filets avec facilité et marque des buts de caractères.

 

Tout cela coïncide avec le changement drastique de l’équipe avec les arrivées d’Ebunga, Ricky, etc. Depuis cet instant, le joyau de VClub a commencé à élever ses statistiques, jusqu’à ce faire remarquer par tous les férus du football congolais et le sélectionneur des locaux.

 

L’entraîneur de V.Club, Jean Florent Ibenge Ikwange a estimé dimanche en conférence de presse à l’issue du derby entre Renaissance du Congo et V.Club (0-2) que la présélection de Fiston Kalala Mayele, l’avant-centre de son équipe, au sein des l’équipe nationale des Léopards A’ qualifiés pour le Chan est logique.

Selon Ibenge, Fiston Kalala, l’auteur du premier but des Dauphins noirs contre Renaissance du Congo, est devenu co-meilleur  buteur  du championnat de la Vodacom ligue 1 avec 12 réalisations ex-æquo avec Jackson Muleka du Tout Puissant Mazembe de Lubumbashi et Mpiana Mozinzi de Saint Eloi Lupopo, mais avec moins des matches joués que ses deux concurrents.

L’entraîneur du club vert et noir ajoute que ces statistiques (12 buts) prouvent à suffisance   que cet avant-centre réalise des merveilles au cœur de l’attaque de VClub dans le rôle de parachever les actions offensive de son équipe. Et cela lui réussit bien, même si la tâche ne lui a pas facile au début. N’eût-été son déplacement vers l’Arabie saoudite, Kalala aurait sans doute déjà  dépassé la  barre de 12. Aux dires de Florent Ibenge, l’éclosion de  cet ancien avant-centre de Simba du chef-lieu de la province de Lwalaba ne peut être que  le fruit d’un  travail de longue haleine et d’arrache-pied. A lui bravo à lui et autant à toute l’équipe.

Car, la réussite de Kalala est aussi celle de ses co-équipiers. Dans un premier temps, a affirmé Ibenge, l’axe défensif était le premier chantier de la reconstruction de l’équipe. En second lieu, avec beaucoup de patience, le staff technique s’est occupé du volet offensif. Malgré la réussite de son poulain, Florent Ibenge estime que le chemin est encore long. Fiston Kalala Mayele devra continuer à travailler d’arrache-pied pour atteindre son meilleur niveau.

Il convient d'ajouter que Jean Florent Ibenge dit avoir découvert Fiston Kalala Mayele à Kolwezi, chef-lieu de la province du Lwalaba au sein de l’AS Simba et qu’une fois incorporé au sein de V.Club, les agents des joueurs véreux ont voulu détourner cet attaquant qui a encore une bonne marge de progression dans l’apprentissage, en lui faisant miroiter beaucoup de choses  à son arrivée de Kinshasa.