Recherche rapide:
Un triplé réalisé de la tête, Dark Kabangu relate son exploit face à Lupopo

Ce fut l'un de plus beau match de la saison pour le Daring club Motema Pembe. Les immaculés ont fait dérailler les cheminots par une note de 4-1. Par des coups de tête, ce soir-là, au Stade des martyrs, Dark Kabangu martyrisait le St Eloi Lupopo et assombrissait les lueurs d’espoir de Papy Kimoto qui, après cette humiliation a abandonné la locomotive lushoise.

Au cours d'un entretien exclusif l'attaquant imanien, Dark Kabangu est revenu sur son hat-trick tout en peignant le tableau de ses prestations sur l'ensemble de la saison sportive 2019-2020, arrêtée à cause de la Covid-19.

En effet, lors du match opposant le DCMP au St Eloi Lupopo, l'entraîneur des Immaculés, Isaac Ngata, avait décidé de mettre au repos, Vinny Bongonga, attaquant titulaire pour faire monter, à sa place, Dark Kabangu. « J'avais décidé de mettre toutes les chances de mon côté et de profiter de l’occasion en or que m'avait offert le coach Isaac pour exprimer mon talent et marquer les esprits » révèle l'avant-centre des Bana Dora qui, ce soir-là revenait d'un silence fantomatique en club.

Au cours de ce match, Dark a réussi un triplé par des coups de têtes. Il révèle ainsi, les mystères de ses détentes Kangourou qui lui ont permis d'être insaisissable en hauteur.

« C'est au basketball et au handball que je dois mon agilité. Déjà depuis l'école, ces deux disciplines étaient mes préférées. Ces disciplines qui obligent à toujours sauter, m'ont permis d'être calé dans le domaine du jeu de tête. Je peux affirmer, sans crainte d'être contredit, que je suis parmi les meilleurs joueurs de tête du championnat congolais » a-t-il lâché

Du moins, la procédure n'était pas de l'improvisation, savait-il ce qu'il faisait ? En tout cas, techniquement il l'a prouvé. « La première tête je la mets à gauche du gardien ; la deuxième, c'est d’un centre de Mukoko que je catapulte le ballon en prenant le gardien à contre-pied. Quant au troisième but, le meilleur des trois pour moi, le ballon venait en force sur un coup de corner et j'ai eu, tout de même, la lucidité de le croisé pour réussir à le mettre au fond du filet, chose qui n'a vraiment pas été facile » explique-t-il.

Le DCMP ayant fini quatrième de la saison, pour le dossard 45, « les résultats de cette saison sont mitigés » au regard des ambitions qu'avait les Tupamaros et les performances sur l'ensemble des derbys.

« En Vodacom ligue 1, notre équipe s'est bien comportée. Nous avions un bon groupe, des talentueux et engagés mais, nous n’avons gagnés aucun derby. Or quand on est DCMP et qu’on n'arrive à obtenir une seule victoire dans les derbys, on ne peut pas être satisfait. Souvent, la force de grands clubs s'exprime lors de ces genres de matches » a-t-il jugé, avec amertume, les résultats de l’ensemble de l’équipe mais également son apport.

« Certaines circonstances ont fait que je ne puisse pas être au top niveau et garder cette régularité pendant un long moment. Personnellement, cela a été plus dur à encaisser. Si je pouvais me donner une note sur 10, je me mettrais un 6 », a-t-il conclu.

Arrivé cette saison au DCMP en provenance de l'Europe de l'Est, Dark Kabangu Kadima a pris du temps avant de fouler ses pieds sur les pelouses, prendre ses repères et voir s'estampiller en Vodacom ligue 1.

Pour avoir signé un contrat des 3 saisons chez les Immaculés, Dark Kabangu compte honorer de belle manière ses engagements. Il profite ainsi de cette trêve pour mieux affûter ses armes pour la saison prochaine. Le finisseur imanien promet de donner son maximum au DCMP avant qu'il relance sa carrière en Europe, chose qui reste toujours une de ses priorités.