Recherche rapide:
Révélations : Pourquoi Broulaye Sidibé n'a pas encore signé au DCMP ?

Le FC Renaissance avait réalisé une prestation de haut vol dans sa reprise dans la vodacom ligue1 après sa suspension, grâce au duo de feu, Sidibé et Imana Lote. Ce duo tonitruant de la phase allé a relevé l’attaque des Fibo avant que l'homme à la détente magnifique ne sombre. Sidibé avait disparu. Il a mis son dernier but, sur pénalty, face à Mazembe, après avoir passé une longue période de sécheresse avant de tarir. Car, c’est depuis le 20 décembre 2019 qu’il n'a joué.

Après de disettes et des rumeurs, Sidibé avait été aperçu, le 19 février 2020, à l'entraînement des verts et blancs, frères ennemis des oranges. De sa présence constatée par la presse au Dcmp, l'attaquant malien n'avait jamais dit un seul mot. Mais enfin, dans un entretien exclusif accordé à la rédaction de la VL1, Broulay Sidibé est sorti du silence.

Lui qui, selon les dirigeants de Renaissance avait signé un contrat de 3 saisons, réfute toutes ces allégations et dit n’avoir signé qu’un contrat de mi-saison en 2018.

 « Je n’avais signé qu’un contrat de mi-saison en 2018 et non de 3 ans comme l’affirme le comité du FC Renaissance. J’étais arrivé à Kinshasa pendant la seconde manche de la saison », a-t-il déclaré. S'appuyant sur l'échéance de son contrat, à en croire à ces dires, rien ne le retenait au FC Renaissance.

L'homme qui a marqué les esprits des Bana Fibo reconnait, du moins, avoir donné son accord pour jouer la saison 2019-2020. « ça n’a jamais été un contrat de 3 ans. Je reconnais, plutôt, avoir fait une décharge pour jouer la saison 2019 2020 ».

Dans ses révélations, toutes ses affaires, lui permettant un probable transfert y compris son passeport, sont bloqués par les dirigeants du FC Renaissance. « Maintenant, je suis bloqué. Mon dossier pour un probable transfert au Dcmp est ralenti », a-t-il conclu.

De leur côté, les dirigeants du FC Renaissance affirment avoir signé un contrat de 3 saisons qui devrait normalement arriver à l’échéance en 2021.

Selon les dirigeants de Renaissance, « Sidibé a été sollicité à Dcmp, mais les dirigeants du club vert et blanc n’avaient pas contacté ceux de Renaissance directement ». En ce moment-là, bien que le joueur voulait partir, vu les ambitions africaines des Fibo, le comité souhaitait le libérer qu’en fin de saison. Parce que, selon eux, perdre un attaquant de sa trempe dans l’effectif emboiterais l’équipe.

Entre temps, Broulay Sidibé continue de s'entraîner avec les Tupamaros qui suivent de prêt afin de l'enrôler définitivement et l’aligner. L'homme aux 6 réalisations avec Renaissance va devoir se battre contre Dark Kabagu et Vinny Bongonga pour se faire une place de choix sur le terrain et dans le cœur d'Isaac Ngata et surtout de rassurer les Bana Dora.