Recherche rapide:
Alphone Ngoyi Kasanji quitte Sa Majesté Sanga Balende

Le paysage sportif congolais est touché par une vague de démission des dirigeants des clubs. Ils claquent les portes des équipes sans manifester l'intention de prolonger le plaisir.

Le général Gabriel Amisi Kumba s'en est allé de V.club après 13 ans de règne, Vidiye Tshimanga fait face à la gronde de fans à DCMP et désormais, Alphonse Ngoyi Kasanji dit au revoir à Sanga Balende. Sa décision reste radicale.

Le diamantaire qui a sonné la renaissance des Banjelu ne Basantu, assiste inlassablement à sa descente, lui qui n'est plus gouverneur comme au moment où il a pris l'équipe.

D'aucuns disent que sa position politique actuelle a influé sur sa décision. Voici la réponse de l'homme de Bakwanga à travers un tweet mettant au clair le dossier. « Ne me dites pas que tous les présidents qui ont dirigé et qui ont épuisé leurs mandats respectifs étaient politiques ? C'est clair que même le mandat présidentiel a une limite. Ceci à l'avantage de donner une nouvelle touche à la direction, capable d'améliorer la gouvernance ».

Rappelons qu’à Sanga Balende, Ngoyi Kasanji avait frôlé la couronne nationale en 2018. L’équipe avait dominé la phase aller de la 23ème édition de la Vodacom Ligue1, en étant premier au classement sans avoir perdu un seul match en onze sorties. En phase retour, le club a concédé trois défaites contre ses adversaires directs le TP Mazembe, l’AS Vita Club et le DC Motema Pembe.

Il a ainsi fini le championnat à la 4e place et n’a pu prendre part aux compétitions africaines.

De Sanga Balende à V.Club, les prochains remplaçants des dirigeants démissionnaires ne seront connus que lors des Assemblées Générales électives bien avant le début de la saison.