Recherche rapide:
Chronique des léopards : 1974, de l'exploit africain au Cauchemar mondial.

Premier pays africain à participer à la coupe du monde avec sa plus belle performance à la Coupe d’Afrique des Nations 1974, la RDC (alors Zaïre) était le seul représentant du continent sur qui les yeux des tous les africains étaient braqués. Dirigé par le yougoslave Vidinić, les léopards entament leur premier match par une défaite 2-0, le 14 juin 1974 à Dortmund, face à l’Ecosse. Mais nos léopards avaient de l’espoir pour la suite avant de se faire ridiculiser et désillusionner, le 18 juin, par la Yougoslavie, 9-0.

Plus rien ne semblait marché pour eux. En clôture du premier tour, le 22 juin, face au Brésil, en victime expiatoire, les léopards perdent par 3-0. La RDC quittera alors cette 10e édition de la Coupe du monde avec 14 buts encaissés et zéro but marqué.

Pourtant, l’équipe de la RDC avait en son sein plusieurs stars, notamment, Ndaye Mulamba, meilleur buteur de tous les temps de la Coupe d’Afrique des Nations avec 9 réalisations en 6 matches en 1974 en Egypte, le gardien Robert Kazadi, Raymond Buanga Tshimenu « ballon d’or africain en 1973 », Emmanuel Kakoko surnommé « Dieu de ballon », Joseph Kibonge, Adelard Mayanga Maku dit « Good Year », Lobilo Boba dit « Docta », Albert Mukombo, Raoul Kidumu….

Notons par ailleurs qu'après leur sacre à la Coupe d’Afrique des Nations 1974, marqué par un parcours élogieux, le Maréchal Mobutu leur avait offert, à chacun, une maison, une voiture et 15 jours de vacances en Europe comme prime d'encouragement.

Bientôt 50 années écoulées, c'est toute une génération qui attend voir les félins revenir au sommet du continent.