Recherche rapide:
Face à Don Bosco, Lupopo veut faire la différence par rapport aux années passées

Le St Eloi Lupopo est en pleine confiance. Plus besoin de s’inquiéter, Bertin Maku a l’effectif capable de s’émouvoir devant toutes les équipes. Mais face à Don Bosco, une équipe joueuse, sérieuse avec un technicien concentré et qui est capable de changer la physionomie du match à chaque moment, avec des jeunes presqu’infatigable, l’équipe de Pascal Beveragi devra être très vigilante.

En conférence de presse d’avant match, le coach des salésiens, Johan Curbilié, a semblé très confiant quant à ses poulains mais méfiant devant les cheminots dont la tâche ne sera certainement pas facile.

« Dans cette compétition, la pression est constante. Je ne pense pas que l’on soit supérieur contre Lupopo. À nous de trouver les outils pour essayer de mettre en mal cette défense et obtenir les meilleurs résultats – c’est à nous d’encadrer et de conditionner les joueurs dans la meilleure des manières pour hausser notre performance. Si on veut un résultat il faut aussi l’inculquer dans le mental de nos joueurs. Il faut venir avec l’idée de produire du jeu pour aller vers l’avant et non pas y aller à petit bras » a-t-il dit.
 
Bertin Maku est sur ses pieds. Le technicien des jaune et bleu se veut serein. « Nous comptons gagner match après match. J’entends dire que ça fait 5 ans que nous n’arrivons pas a battre Don Bosco. Pour demain, nous allons essayer de booster le mental de nos joueurs pour avoir de l’ascendance sur cette équipe de Don Bosco qui produit un football d’école avec des individualités très remarquables. Demain ça sera une histoire liée à ma philosophie. Nous serons bien en place physiquement, mentalement et surtout bien en place » s’exprimait-il avec hargne.