Recherche rapide:
Bazano termine la manche aller second au classement provisoire

Bel exploit pour Bazano qui termine sa manche aller 2ème au classement provisoire avec 28 points pour 15 matches joués.

L’espoir du sacre s'est donc bien envolé pour les jeunes de Daouda Lupembe qui ne supplanteront donc jamais le TP Mazembe. En effet, pour y arriver, l'issue heureuse était conditionnée par un succès impératif devant les anges et les saints de Mbuji-mayi. Accrochée ce lundi 09 décembre 2019 au Stade Frédéric Kibasa Maliba par Sa Majesté Sanga Balende de Mbuji-mayi qui lui a imposé un nul blanc de 0-0, la JSG Bazano qui n'a pas réussi à vaincre les Banjelu ne Basantu peut se contenter du parcours élogieux effectué.

Pour son dernier match en phase aller, Bazano n’a pas réussi à vaincre les « sang et or » de Mbuji-Mayi. Sa Majesté Sanga Belende, son dernier adversaire de la manche, a esquivé la chicotte. Pourtant, l’équipe de Mbuji-Mayi s’affichait en victime résignée avant ce match. Un score plutôt mérité, malgré la montée en puissance en 2ème période des jeunes lushois qui ont eu les meilleures opportunités. Les banjelu ne basantu ont subi dans le jeu mais n’ont pas craqué ; ils ont évité le coup de pelle des miniers et prennent un point devant ceux qu’on surnomme « petits mais costaud de la VL1 ».

N'empêche que fort de sa 2ème place, avec 28 points, en attendant la fin effective de cette phase aller, l'on dise bravo à Bazano qui a bouleversé la donne au point de bousculer, quelque part, l'ordre hiérarchique des clubs en VL1.

Pour preuve, avec des performances hors pair, la tête bien droite devant tous les grands du championnat, Bazano a eu à dicter sa loi sur Dcmp (2-1) et Lupopo (1-0). Seul Mazembe (0-1), plus "Tout Puissant" que jamais, s'en est sorti par le chas de l'aiguille. Dans le lot des infortunés de Bazano, il y a Maniema Union (0-2) et Renaissance du Congo (0-1) qui ont eu des arguments bien solides mais freinés par la fougue des jeunes miniers. 

Les autres concurrents de Bazano sont passés dans la trappe. C'est le cas : du RCK (2-1), de Lubumbashi Sport (1-0), de Dauphin noir (3-0), de Nyuki (1-0), Simba (2-0), de Lupopo (1-0), du Dcmp (2-1) et de Bukavu Dawa (3-0)

 

Pour le reste des matches, Bazano a été en équilibre des forces face à Don Bosco (0-0), V. Club (1-1), l'AC Rangers (1-1) et enfin, Sanga Balende (0-0).

Sur le plan global, dans cette phase aller, sans aucun doute, l'on peut conclure au bilan positif de Bazano qui ne devrait pas s'arrêter en si bon chemin de la course au titre. A force de vouloir, la JSG Bazano est capable de bonnes choses. Et c'est possible, à force d'y croire et de travail. A cœur vaillant, rien d'impossible.

 

Révélations et talents

Motivé par les objectifs du club, Daula Lupembe s'est plutôt montré très décisif depuis le début de cette saison. Avec une bonne connaissance de son effectif, le coach a permis, à chaque match, aux joueurs de se mettre devant les projecteurs et aujourd'hui, les jeunes de Bazano sont presque tous connu.

Voici quelques ténors :

Kinzumbi Philippe : Les sept premiers matches de Bazano ont été dans les jambes de l'allier. Chaque fois en mode turbo et avec un réservoir d'air, les défenseurs n'avaient qu'à le regarder filer à la gazelle. Sans trop briller avant le virage, Kinzumbi a laissé les pieds au tenant du couloir opposé.

Pongo Bomolo le dossard 10 est devenu l'un des Joker des rouges et bleus de Lubumbashi. Pourtant dans les prélistes de Daula, Bomolo faisait partie des remplaçants. Depuis son entrée face à l'AS V-Club, l'homme a apporté des solutions et il est devenu dès lors un joueur clé, et c'est l'homme qui a délivré Bazano de plusieurs noeuds avec ses buts (3) et ses passés décisives (3) ...

Masasi Obenza est un talent tout révélé dans l'effectif de Lupembe. Sans beaucoup de propositions, Obenza est ce genre de latéral qui apporte plus à l'équipe. C'est l'homme qui fait que Pongo aie de quoi courir du début à la fin du match. L'entraineur peu composer avec un 4-4-2 mais toujours sentir le 3ème devant ; et ce 3ème c'est bien Amédée Masasi Obenza, toujours présent.

Patient Twite Banze, le feu follet, depuis la blessure de Mundele Nganga, ne porte pas seulement le brassard mais surtout la charge de l'équipe en milieu de terrain. Casseur et relanceur, Banze s'est également révélé sur sa ligne malgré le manque de confiance de son entraîneur au début de la saison.

Butoto Kamana incarne le critère doré des choix d’attaquants de son coach : vitesse et percussions. Capable de courir et tirer en puissance, Butoto est l'un des artisans majeurs des succès des miniers.

 Chikambo Diego : le milieu de terrain qui se confirme. Combatif et percutant, il se dépense pour se dépasser. Ce milieu prometteur a joué tous les matchs de phase aller.

Tous les résultats de la JSG Bazano

1. Lubumbashi Sport - Bazano :0-1

2. Bazano - Dauphin noir: 3-0

3. Bazano - RCK: 2-1

4. Don Bosco - Bazano :0-0

5. Bazano - Renaissance: 0-1*

6.  Bazano - Mazembe: 0-1*

7. Bazano - Simba: 2-0

8. V. Club - Simba: 1-1

9. Lupopo - Bazano: 0-1

10.  Bazano - Dcmp: 2-1

11. Bazano - AC Rangers: 1-1

12. Bukavu Dawa - Bazano: 0-3

13. AS Nyuki - Bazano: 0-1

14. Maniema Union - Bazano : 2-0

15. Bazano - Sanga Balende : 0-0