Recherche rapide:
4 prétendants, dont une femme, pour succéder au Général Amisi à la tête de VClub

Lundi 29 juin 2020, au terme de la réunion du Conseil Suprême de VClub, 4 candidatures, dont une femme, ont été retenues pour le poste du Président du comité de direction. Une vraie belle bataille en perspective pour les quatre prétendants dont deux anciens dirigeants du club, Eugène Diomi Ndongala et Jean Martin Mboyo Ilombe dit Pelé Mongo, qui rêvent de revenir en fonction avec des nouvelles ambitions.

Le premier est un homme politique qui est la recherche d'un deuxième mandat après son premier et dernier passage de mars 2005 à mars 2007. Eugène Diomi Ndongala - qui s'était converti en agent de joueurs en 2009 -, avait cédé le bâton de commandement au président sortant, le Général Gabriel Amisi Kumba. Il ressurgit pour le lui reprendre en 2020, lors de l'assemblée générale extraordinaire élective de ce mercredi 1er juillet.

Jean Martin Mboyo Ilombe, le deuxième candidat,  est à la quête d'un come back pour avoir déjà exercé la même fonction entre juin 1995 et novembre 1996.  De lui, on retient que, par deux fois, en 1996 et en 2011, il avait fait  voyager les Dauphins noirs au Brésil. La première fois en 1996, sous son propre mandat dans un duo avec Célé Lilango à la section football.  Et la 2ème fois, en 2011, sous l'ère du Général Amisi Kumba, sans qu'il (Pelé Mongo) ne soit en fonction.

La seule et une  femme candidate qui voudrait bousculer  le trio masculin  d'éléphants est Bestine Kazadi, un nom nullement inconnu dans les méandres vert et noir.  Avocate de son état, elle est l'héritière biologique de son défunt père, le patriarche Pierre Kazadi Tshishishi qui, de son vivant, s'était beaucoup investi pour la cause de V.Club aux côtés de Gabriel Amisi.

Bestine Kazadi assume, jusqu'à preuve du contraire, le rôle de défenseurs des intérêts et des droits de V.Club. Elle que tous les Véclubiens connaissent bien autant Jean Martin Mboyo Ilombe et Eugène Diomi Ndongala et qui a évolué à l'ombre de son défunt géniteur, a certainement un projet dans sa gibecière pour l'avenir de V.Club.

Le 4ème et dernier challenger s'appelle Anthony Kitenge, un belge d'origine congolaise est totalement inconnu de la grande masse des Moscovites. Il est porteur d'un diplôme en management commercial.

Après ses études, dans sa vie active, il a multiplié bien d'expériences professionnelles dans le domaine du service à la clientèle, aux seins de plusieurs entreprises du secteur privé comme Congo Bitume, Hertz, Cetelem, Mobistar, Montgomery Watson Harza, Certipost et autres Nuon.

Riche de cette expertise acquise, il crée en 2009 sa propre société, "Sidexa Management & Consulting SARL", une entreprise spécialisée dans le domaine du cleanning, de la santé, de la communication, du sport et du multimédia, grâce à des contrats de prestation avec des entreprises partenaires.

Comme il le dit lui-même, « J'adore le football, je mange football et je vis football », selon Vea TV qui indique que ce candidat a d’ailleurs lui-même joué autrefois dans le football amateur belge.  Notamment à l’Union et au Racing Withe Daring Molenbeek (RWDM) et a même exercé, en son temps, comme président du club  belge de Royal Club de Waterloo.

Mais on ne peut oublier qu'Anthony  Kitenge a déjà investi dans le football en Belgique, notamment au FCV Dender EH.

En conclusion selon V. Club TV,  Anthony Kitenge  esr une personnalité très humble et à l’ambition mesurée. Bien plus, il attache beaucouo6 d’importance à l’équipe. Et que de l'avis de certaines personnes,  son arrivée va  permettre d'assurer le travail en toute sérénité au sein de l'équipe", a rapporté  un de des proches du candidat venu de la Belgique comme du reste Pelé Mongo.

Le mercredi 1er juillet 2020 sera très historique pour l'empire vert et noir. Ce jour-là, on saura qui de ce quatuor convaincra les grands électeurs et pourra  succéder au Général Gabriel Amisi Kumba.