Recherche rapide:
« Face à Rangers, on va essayer de faire une différence pour finir la phase en beauté, et envisager une réussite lors de la phase retour » Ngandu Mutumba

Les Kamikazes de Lubumbashi Sport, restent du moins étouffés pour espérer au maintien dans la division d’élite.  Deux victoires et un match nul au tableau des performances sur 14 matches livrés, avec une moyenne de 0.5 points par match, le maintien devient un luxe à s’offrir. Une chose que les joueurs ont conscience. Mais animé d'un esprit de compétition, Ngandu Mutumba, milieu de terrain des Kamikazes, brandi l'espoir et la volonté de faire mieux. 
 
« Nous passons des moments sombres au club ; les victoires ne nous viennent pas, c’est un peu compliqué pour nous." Déclare-t-il avant de prévenir leur adversaire de ce mercredi 13 Janvier au stade des Martyrs. « Qu’à cela ne tienne, face à Rangers, on va essayer de faire une différence pour finir la phase en beauté, et envisager une réussite lors de la phase retour. Finir avec 10 points peut booster notre moral pour faire mieux et être parmi les clubs qui vont se maintenir ».
 
L’équipe de Lubumbashi Sport est, jusque-là avec un staff technique vacant depuis le départ du coach Mutombo Tshota. Ce vide est à coup sûr, cause des mauvais résultats des gecaminars. 
« L'absence de l’entraîneur pèse mais au sein du staff, il y a eu notre préparateur physique, le coach Mutale, avec qui nous nous préparons et bénéficions de son expérience en tant qu’ancien attaquant. Personnellement, j’en profite et jusque-là on apprend... Sinon on apprend et on va régulariser, ça ira, j’y crois » nous a-t-il confié.
 
Parlant de ses propres envies, le dossard 7 des Rouge et blanc de Lubumbashi, rappelle l’échéance qui le lie au club sans invoquer l'après !
« La saison est non loin de finir. Pour l'instant, je suis encore à Lubumbashi Sport d’où j’avais signé pour deux saisons avec comme objectif de maintenir l’équipe en division d’élite. Je continue avec le club... » nous a-t-il dit depuis la Commune Kasavubu à Kinshasa, où le club est logé depuis l'après-midi de ce mardi 12 janvier.